La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Entre hausse de la pauvreté et manque de denrées, le Secours Populaire lance une grande collecte alimentaire en Gironde

"Les denrées 2020 du fonds d'aides aux plus démunis ne sont pas arrivées", et certains rayons sont vides dans le hangar du Secours Populaire de Gironde. L'association lance sa campagne de collecte alimentaire annuelle.

Photo de l'article: Entre hausse de la pauvreté et manque de denrées, le Secours Populaire lance une grande collecte alimentaire en Gironde

La pauvreté grandit en France. Un million de personnes pauvres en plus soit plus de 10 millions de personnes selon les associations de solidarité et un tiers des français ont perdu des revenus selon le baromètre du Secours Populaire Français.

Une évolution qu' "on a vu dès les premiers jours de confinement" indique Vincent Bordas, responsable de la communication du Secours Populaire en Gironde avec des différences géographiques :

"A Blaye et Libourne, où il y a des poches de pauvreté très importantes, des gens étaient sur des économies informelles et ça s'est arrêté du jour au lendemain. Ça a été le cas aussi sur l'agglomération bordelaise. Dans les zones plus rurales, il y a des réseaux de solidarité différents donc ça a mis peut-être plus de temps."

A travers le département, la demande d'aide a tout de même augmenté de 10% à 40% (pour Bordeaux Centre). Si le Secours Pop avait aidé 18000 personnes en 2019, une hausse de 30% est attendue pour cette année.

"Ce sont généralement des personnes qu'on dit sur la crête, qui vivaient de petits boulots, d'économie informelle, d'intérim, de CDD, dans les secteurs de la restauration ou du BTP, sans filet de sécurité. C'était précaire mais c'était des constructions de vie qu'il va être difficile de reconstruire" analyse Vincent Bordas.

Au sortir du confinement, le Secours Populaire a dû répondre aux besoins de nouvelles personnes en même temps que ceux des personnes venant déjà habituellement. En cet automne, il y a une ombre colossale au tableau : les moyens en terme de stock de denrées alimentaires dont la moitié vient du Fonds d'aide au plus démunis (FEAD) mais "sur lequel nous n'avons pas d'assurance". Ces 350 tonnes annuelles en Gironde sont essentielles or elles manquent à l'appel assure Vincent Bordas :

"Si vous visitez le hangar des denrées alimentaires du Secours Populaire, les rayons sont vides ou alors remplis du fonds d'aides aux plus démunis de... 2019. Les denrées du fonds de 2020 ne sont pas arrivées. C'est très inquiétant. Jusqu'à il y a 15 jours, nous ne pouvions plus fournir de lait. Nous avons dû financer sur nos fonds propres alors que ce n'est pas notre fonctionnement, nous sommes une association de collecte et pas d'achat."

nom de la photo

La situation inquiète plus largement l'association nationale :

"On a l'habitude de parler de la faim dans le monde, sur le continent Africain ou en Asie. On parle aujourd'hui de la faim en France, en Europe. Les décideurs européens doivent prendre ce sujet à bras le corps. Une des façons, c'est de maintenir voire développer le fonds d'aides aux plus démunis et le premier pas c'est celui des denrées alimentaires."

Il dénonce par ailleurs les procédures d'expulsions par la préfecture de Gironde sans possibilité de relogement pérenne et s'alarme des annonces de plans sociaux se multiplient. Le baromètre du Secours Populaire note par ailleurs que l'avenir parait de plus en plus sombre pour 81% des sondés.

Dans cette période assombrie, il note une bonne nouvelle :

"Les gens ne restent pas chez eux. L'effort de solidarité s'est exprimée par des dons de temps mais aussi par des dons financiers qui ont permis d'organiser les Journées Bonheur durant l'été pour permettre aux gens de souffler un peu et soutenir les associations cultuelles et les clubs sportifs. A la rentrée, cela a permis d'aider les enfants pour qu'ils puissent s'inscrire dans des structures sportives ou culturelles, leur payer des équipements."

Le Secours Populaire veut aussi mobiliser chacun et chacune à travers la collecte alimentaire départementale qui se déroulera ce vendredi 16 et ce samedi 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère. Dans plus de 25 supermarchés du département, près de 400 bénévoles solliciteront la générosité des clients en donnant une liste de besoin pour compléter les stocks :

"Quand on fait ses courses, on prend un petit sac du secours pop et on rajoute ce qu'on proposait les bénévoles et on ajoute aussi ce qui nous ferait plaisir. Quand ce sera la distribution alimentaire, on sera sûr d'avoir des produits de qualité à distribuer" conclue Vincent Bordas.

La liste des collecte alimentaire qui seront mises en place :

  • Bègles: Lidl, Auchan et Leclerc
  • Biganos: Auchan
  • Blaye: Leclerc
  • Bordeaux-Caudéran: Carrefour Market
  • Bouliac: Auchan
  • Castelnau de Medoc: Intermarché
  • Cavignac: Super U
  • Mérignac: Carrefour Contact (Le Burck) et Auchan (Mondesir)
  • La Réole: Intermarché
  • La Teste: Intermarché CapOcean et Le Miquelots
  • Lesparre: Carrefour
  • Pauillac: Carrefour Market, Lidl et Intermarché
  • Pessac: Leclerc Les Echoppes
  • Saint-André de Cubzac: Intermarché, Géant Casino et Leader-Price
  • Saint-Ciers/Gironde: Super U et Intermarché (Etauliers)
  • Talence : Auchan Gambetta et Intermarché
  • Villenave d'Ornon: Géant Casino

nom de la photo

Sur la façade de la Fédération de Gironde du Secours Populaire Français

Les podcasts

Commande du podcast

1h16m

Onda Latino Americana

La Voz du 17 octobre - revue de presse d'Amérique latine

19/10/2020

Commande du podcast

9m

L'Invité.e Du Jour

SPECTACLES - Pendant la Toussaint, la Boite à Jouer se fait la malle au Cerisier !

19/10/2020

Commande du podcast

34m

Dans Le Casque d'Amélie

Top 10 des sorties d'albums du 09/10/20 pop/folk/rock/electro/jazz/funk/soul #106

19/10/2020

Commande du podcast

8m

Par Le Trou De La Serrure

Pauline et Mélanie, salariées de la Cimade et animatrices de A travers les murs

19/10/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined