La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Hôpital, Retraites : "Il y a une convergence d'attaques donc on voudrait une convergence de luttes"

  • Actu
  • Luttes
  • Retraites

Pour les hospitaliers c'est la double lutte. En plus de la mobilisation contre la réforme des retraites, le monde de la santé avait prévu de longue date une journée intersyndicale ce 17 décembre. Trois questions à Mickaël Casimir de Sud Santé Sociaux

Mickaël Casimir est technicien de laboratoire au Centre Hospitalier de Libourne et co-secrétaire de Sud Santé Sociaux 33

La Clé des Ondes - Pourquoi cette journée hospitalière le 17 décembre ?

Mickaël Casimir : A la suite de la grosse mobilisation du 14 novembre dans les hôpitaux publics, il avait été décidé de réitérer la mobilisation puisque les propositions de la ministre par le biais du premier ministre n'avaient pas du tout satisfait les professionnels de santé. Il y avait un saupoudrage de primes sur certaines professions, sur certains départements. On analyse ça comme une tentative de division du mouvement.

Aussi la prise en charge d'une partie de la dette des hôpitaux publics par l'Etat ne va absolument pas résoudre la problématique de fonds. Cela représente 1,5 milliards d'euros pour 3 ans alors qu'il faudrait au moins 800 millions dès la première année. Le compte n'y est pas.

Cette dette en plus va se reconstituer rapidement. Si on n'augmente pas significativement l'objectif national des dépenses de l'assurance maladie qui définit les enveloppes budgétaires des hôpitaux après avoir fait des actes, mécaniquement l'endettement va se reconstituer.

La Clé des Ondes - Pour vous la Sécurité Sociale est attaquée sur ses trois versants : assurance maladie, assurance vieillesse par la réforme des retraites et assurance chômage...

Mickaël Casimir : Oui. On veut rappeler aux collègues et à la population que c'est la Sécurité Sociale dans son ensemble qui est attaquée. Avec la réforme de l'assurance chômage, depuis fin octobre, des centaines de milliers de demandeurs d'emplois voient leur ressources diminuées de manière drastique voire ne plus rien toucher. Pour les hôpitaux, les attaques sont en cours depuis 20 ans. Il y a une convergence d'attaques donc on voudrait une convergence de luttes pour donner un coup d'arrêt à cela et pour améliorer le service public.

La Clé des Ondes - La mobilisation sur la réforme des retraites galvanise-t-elle celle des hôpitaux ?

Mickaël Casimir : On sent bien qu'il y a un énorme ras-le-bol à l'hôpital. On vit un moment de lutte historique vu la tournure des faits et les mobilisations. Cela s'enracine dans la durée. Mais on a une difficulté à mobiliser nos collègues.

Cela s'explique par les assignations - ce qu'on appelle de manière erronée les réquisitions. Beaucoup d'agents sont assignées pour assurer la continuité des soins. Cela donne un sentiment de résignation. Aussi, le taux de précarité augmente d'années en années. Sur l’hôpital de Libourne, on avoisine bientôt les 20% de CDD. C'est un taux de précaire important alors que le statut de la fonction publique ne permet pas l'embauche aussi massive de contractuel.

Mais malgré tout, ces derniers temps, on a assisté à des journées de manifestations et de grèves très suivis par les collègues. C'est un autre indicateur qui me permet de dire qu'on vit un moment historique dans les mobilisations.

Les podcasts

Commande du podcast

2h00m

Gotham's Contre culture

Diffusé le 08/08/2020

Commande du podcast

4h00m

Onda Latino Americana

Diffusé le 08/08/2020

Commande du podcast

3h00m

Voces Españolas

Diffusé le 08/08/2020

Commande du podcast

2h30m

Manhãs de Sàbado

Diffusé le 08/08/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct