La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Mississippi John Hurt : patriarche hippie avant l'heure

Écoutez la dignité tranquille du fingerpicking... dans la rediff de la semaine de Bordeaux Blues !

Commande du podcast

1h30m

Bordeaux Blues

Mississippi John Hurt : patriarche hippie avant l'heure

15/01/2020

Photo de l'article: Mississippi John Hurt : patriarche hippie avant l'heure

Mississippi John Hurt (1894-1966)

Dans les redécouvertes du blues revival des États-Unis des années 1960, il faisait somme toute un peu bande à part ! Du Mississippi il n'avait pas le style, guitaristiquement parlant, pas de voix rauque ni riffs vengeurs au bottleneck. Mais plutôt un "humour gentil, autant que son son superbe jeu de guitare et sa voix tendre et expressive !" (Gérard Herzhaft escribit !) En fait son style de musique correspondait plus à celui, dans la catégorie blues, à celui de la côte Est voire du pré-blues qui se mêlait au folklore des populations rurales blanches. Cela plaisait bougrement au public jeune et blanc des années 1960. Dans les concerts à Newport et ailleurs John Hurt côtoyait des artistes de bluegrass comme Bill Monroe ou Doc Watson.

Quand en 1928 la compagnie de disques Vocalion débarque à Avalon (Mississippi) et fait faire un "test" à John, les résultats sont convaincants. Celui-ci enregistre quelque temps après 13 titres à New-York dont "Avalon, my home town". Cette chanson servira à sa redécouverte en 1963! Sa nouvelle carrière ne durera que trois ans... Il nous reste ses disques sur Piemont, Biograph, Vanguard et Yazoo, où sa maîtrise de la guitare et sa douce voix font merveiile !

Thierry

Rediffusion du 15 janvier 2020.

Les podcasts

Commande du podcast

1h00m

Commande du podcast

17m

Podcastine

SOS fantômes, la chasse est ouverte

21/01/2021

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined