La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Pesticide et arme de guerre : les producteurs de l'agent orange sur le banc des accusés

A l'occasion du "procès de l'agent orange" qui se tient à Evry, retour sur l'utilisation de ce produit comme arme de guerre au Vietnam, et sur d'autres catastrophes humaines, sanitaires ou industrielles causées par les pesticides.

Commande du podcast

58m

Climat de Luttes

Pesticide et arme de guerre : les producteurs de l'agent orange sur le banc des accusés

28/01/2021

Photo de l'article: Pesticide et arme de guerre : les producteurs de l'agent orange sur le banc des accusés

Actu


Barrage de Caussade

C'est un bras de fer qui dure depuis 3 ans. Depuis l’été 2020, l’État promet “un retour au cadre légal” et un partage de la ressource en eau qui était privatisée dans ce département, dans la terreur, par la CR. Aucune nouvelle à ce jour de la vidange du lac, qui devait se tenir à l’automne…

Le procès en appel a été examiné le 26 janvier devant la cour administrative d’appel de Bordeaux. Il doit statuer sur la légalité de ce barrage construit par les agriculteurs sur la commune de Pinel-Hauterive (Lot-et-Garonne) sans autorisation. Il avait été déclaré illégal en première instance, et la rapporteure publique est également allée dans ce sens lors de l’audience en appel. L’association France Nature Environnement (FNE), qui a lancé la procédure, espère donc que le délibéré, attendu pour le 23 février, ira dans son sens.

La loi Labbé étendue

Du nom du sénateur du Morbihan qui l'a portée, cette loi interdit depuis 2017 tous les traitements herbicides et pesticides des espaces verts, promenades, forêts, voiries accessibles ou ouverts au public, ainsi que dans les jardins des particuliers depuis

Elle vient d'être étendue à de nouveaux espaces : habitations privées, hôtels et auberges collectives, cimetières et columbariums, jardins familiaux, parcs d’attraction, zones accessibles au public dans les zones commerciales, voies d’accès privées, espaces verts et les zones de repos sur les lieux de travail, établissements de santé, les maisons de santé et les centres de santé, les établissements sociaux et médico-sociaux, les maisons d’assistants maternels, certains aéroports, certains terrains de sport dont notamment les golfs !

Néanmoins, ces nouvelles interdictions prendront effet à partir de juillet 2022 seulement. Et restent épargnés les forêts privées, ainsi que les autoroutes et aires d'autoroutes.

Glyphosate

Voir le communiqué de presse de Loïc Prud'homme.

Macron a failli protéger (de manière forte !) les aires maritimes

Le 11 janvier dernier, le président de la République réaffirmait en grande pompe lors du One Planet Summit l'objectif de protéger 30 % des espaces terrestres et maritimes dès 2022 en France. La stratégie nationale présentée dans la foulée, accompagnée de son premier plan d'actions, précise que 10 % des espaces protégés feront l'objet d'une protection forte.

Climat : le projet de loi issu de la convention citoyenne

Malgré son ambition affichée, il marque un recul par rapport aux mesures des 150 conventionnels, notamment sur les axes les plus structurants de leur rapport rendu en juin 2020 et visant à réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 dans un esprit de justice sociale : vols intérieurs, passoires thermiques et artificialisation des sols.

Le procès de l'agent orange

De 1961 à 1971, au moins 84 millions de litres de défoliant ont été épandus (dont 46 d'agent orange) au Vietnam par l'armée américaine, souhaitant ainsi débusquer les combattants communistes vietnamiens. 2 à 5 millions de personnes y ont été exposées. Or il s'agit d'un perturbateur endocrinien dont les effets sont encore visible, 4 générations plus tard.

On en parle à l'occasion de l'ouverture lundi 25 janvier des réquisitoires dans le procès que mène Tran To Nga, ancienne journaliste franco-vietnamienne elle-même victime de l'agent orange, contre 19 entreprises qui produisaient ce défoliant pour l'armée américaine, dont Monsanto et Dow Chemicals.

Sources :

Agenda

Manif au Taillan ce dimanche 31 janvier

12 associations signataires ont signé une lettre ouverte pour interpeller les élus locaux et la préfète de Gironde sur les risques liés à l'eau du projet de la déviation du Taillan-Médoc. Mais le département de Gironde et la préfète refusent toujours de reconnaître publiquement les risques que fait peser leur projet de déviation.

A nous, futurs consommateurs de cette eau, représentants d'associations et élus opposés à ce projet dangereux, d'affirmer que la préservation de notre environnement et notre santé sont intimement liés et que c'est ICI et MAINTENANT que nous voulons faire changer les choses. Nous vous invitons à notre rassemblement pour affirmer notre droit à une eau pure et demander l'arrêté de protection de la nappe ainsi que la suspension des travaux dans l'attente d'une nouvelle expertise hydrogéologique.

Informations pratiques : rassemblement le dimanche 31 janvier de 11:00 à 12:30 devant le chantier sud de la déviation du Taillan-Médoc rendez-vous: parking du Lycée Sud-Médoc au Taillan-Médoc Pour un maximum d'impact (prises de vue aérienne par drone) : Citoyens, apportez vos pancartes "Déviation du Taillan: touche pas à mon eau !" "Nappe non protégée, eau en danger ! Associations, rendez vous visibles avec votre pancarte-logo ! Élus, merci de porter votre écharpe tricolore !

Image de Une : Collectif Vietnam Dioxine

Les podcasts

Commande du podcast

1h30m

L'Autre Parloir

24/02/2021

Commande du podcast

1h30m

AC Tonne

24/02/2021

Commande du podcast

1h30m

Bordeaux Blues

24/02/2021

Commande du podcast

17m

L'Invité.e Du Jour

Gérard Clabé, de RESF, revient sur la situation des habitant.es de la Zone libre mises à la rue

24/02/2021

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined