La clé des ondes

BORDEAUX 90.10

LA RADIO QUI SE MOUILLE POUR QU'IL FASSE BEAU

Un contre-sommet françafrique "de la délinquance" ? Les universitaires répondent à l'adjoint de Nicolas Florian

  • Politique
  • D'ici et d'ailleurs

Vingt universitaires s'indignent des propos de Pierre De Gaétan Njikam Mouliom sur le Contre-Sommet Afrique-France. La Clé des Ondes, partenaire de cet évènement, publie leur lettre ouverte. L'élu balaie d'un revers de main et parle d'une "cabale".

Lors de la dernière session du présent conseil municipal de Bordeaux avant les élections du 15 mars prochain, Monsieur Pierre De Gaétan Njikam Mouliom, 3e adjoint au maire chargé des partenariats avec l'Afrique et de la francophonie, répondant à une intervention de l'opposition sur la participation de Bordeaux et de la Métropole au Sommet Afrique-France de juin prochain, a évoqué le Contre-Sommet Afrique-France.

Il a qualifié ce Contre-Sommet de "délinquance". Qu'un élu républicain qualifie les gens avec lesquels il est en désaccord de "délinquants" nous interpelle et nous scandalise. Extrait à retrouver sur ce lien vers 1h56 dans cette vidéo ci-dessous du conseil municipal

Nous, chercheurs sur l'Afrique, pensons avoir de bonnes raisons de ne pas participer au Sommet officiel et d'apporter notre soutien à titre personnel au Contre-Sommet. Nous pensons que ce type de sommet, où un État européen réunit (convoque ?) tous les États africains relève d'un autre âge.

Nous pensons que le développement durable (et en particulier la "ville durable", thème officiel du Sommet) ne peut se construire avec de grandes entreprises dont l'objectif est assurément de rendre l'Afrique durablement rentable. Nous pensons que la sortie de la misère en Afrique n'est pas principalement une affaire de grands entrepreneurs africains et français, mais des peuples africains eux-mêmes, des mouvements sociaux, des luttes qui y éclosent.

Monsieur Pierre De Gaétan Njikam Mouliom a le droit d'être en désaccord total avec cette position. A-t-il le droit de nous traiter de délinquants ?

Nous lui demandons solennellement de retirer ce mot et de nous présenter des excuses publiques, nous qui allons participer à ce contre-sommet. Ou alors, nous n'aurons d'autre solution que de nous proclamer, avec fierté, "délinquants".

Premiers signataires

  • Jean-Philippe Berrou, maître de conférence à Sciences Po Bordeaux et chercheur au centre « Les Afriques dans le Monde » (LAM, CNRS/Sciences Po Bordeaux)

  • Elara Bertho, chercheuse CNRS à LAM

  • Chloé Buire, chargée de recherches à l’Institut français d’Afrique du Sud (IFAS-recherche / Angola), chercheuse associée à LAM

  • Michel Cahen, directeur de recherche émérite CNRS à LAM

  • Hélène Charton, chercheuse CNRS à LAM

  • Mailys Chauvin, chercheuse associée à LAM

  • Salim Chena, chargée de cours à Sciences Po Bordeaux et chercheuse associée à LAM

  • Christian Coulon, professeur des Universités émérite, Sciences Po Bordeaux, chercheur associé à LAM

  • Chantal Crenn, chercheuse à l’UMR Cnrs Passages, Université Bordeaux Montaigne.

  • Isabelle Droy, chercheuse IRD et membre associée de LAM

  • Vincent Foucher, chercheur CNRS à LAM

  • Laurent Fourchard, directeur de recherche à Science Po (Paris), chercheur associé à LAM.

  • Armelle Gaulier, chercheuse associée à LAM

  • Marc-Éric Gruénais, professeur des Universités, Faculté d'anthropologie sociale/ethnologie de l’Université de Bordeaux, chercheur à LAM

  • Elisabeth Hofmann, maîtresse de conférence à l’université de Bordeaux Montaigne, chercheuse à LAM

  • Michel Pouyllau, président honoraire de l’Université de la Rochelle, ancien directeur de recherche CNRS

  • Ophélie Rillon, chercheuse CNRS à LAM

  • Émilie Ronflard, Ingénieure d’études CNRS à LAM

  • Emmanuelle Spiesse, enseignante, chercheuse associée à LAM

  • Annick Tijou Traoré, chercheure contractuelle à LAM

L'adjoint "ne répond pas" à Sud Ouest

Méprisant cette lettre ouverte, Pierre De Gaétan Njikam Mouliom indique de manière lacunaire à Sud Ouest ce mercredi : "Ni la forme, ni le fond de cette lettre ne méritent qu’on s’y intéresse. La mobilisation des acteurs – toutes catégories confondues – à Bordeaux, en France comme en Afrique, est la meilleure réponse. Je préfère consacrer mon énergie à mieux qu’une cabale platement politicienne et téléguidée. Donc je ne leur réponds pas."

Les podcasts

Commande du podcast

58m

La Voix Off

L’Hôpital malade (3/3) – C’est la folie en psychiatrie !

Diffusé le 07/04/2020

Commande du podcast

23m

Point Chaud

Enseignement à distance, répression des enseignants. Entretien avec Alain Reillet (FSU).

Diffusé le 07/04/2020

Commande du podcast

26m

Dans Le Casque d'Amélie

JennahBarry/LasKellies/Roseland/MYD/Glauque/DanielAvery/LaMaisonTellier

Diffusé le 07/04/2020

Commande du podcast

58m

Le Bal masqué : les mix de la Clé

Victor Ashe

Diffusé le 07/04/2020

TOUS NOS PODCASTS
Lecture / Pause de la radio ou d'un podcast
ECOUTER LA RADIO
/
Retour au direct
undefined